PROGRAMME MRP ISNAD-AFRICA : UN PROGRAMME INDISPENSABLE POUR LES ÉTUDIANTS CHERCHEURS DU CYCLE SUPÉRIEUR DES UNIVERSITÉS AFRICAINES – PHILIP OMENGE

MON PARCOURS ET MES EXPERIENCES SUR LA SCÈNE INTERNATIONALE –LA CONFÉRENCE

Depuis mon admission au Programme de mentorat pour la recherche (MRP) en 2018, un programme du Réseau international d’appui au développement de l’Afrique (ISNAD-Africa), j’ai aujourd’hui (août 2019) assisté, participé et présenté les résultats de mes recherches lors de deux conférences internationales en Europe. J’ai assisté à la première conférence internationale au cours de ma première année dans le programme MRP, plus précisément du 17 au 19 octobre 2018, quand j’ai assisté, participé et fait une présentation de mes premiers résultats de recherche pour mon doctorat à l’occasion de la 2ème Conférence internationale sur les technologies solaires et micro-réseaux hybrides pour améliorer l’accès à l’énergie. Cette conférence était organisée à Palma de Mallorca, Espagne, à l’Université des îles Baléares par Trama Tecnoambiental (TTA) et l’Université des îles Baléares. Bien que j’aie obtenu mon master d’une université européenne dans un pays scandinave, ma participation à la conférence en Espagne fut une toute nouvelle expérience. Je suis passé de la compilation de recherches pour une audience internationale, la conception d’affiches pour une exposition internationale, alternant entre vols internationaux et vols intérieurs, en Afrique et en Europe, à un auditoire d’éminents universitaires, chercheurs, académiciens et professionnels de l’industrie alors que je présentais les premiers résultats de mes recherches pour mon doctorat. Ce fut incroyable ! Merci à ISNAD-Africa qui a rendu cela possible grâce à son programme MRP parfaitement bien pensé et mis en œuvre. J’ai fait une présentation orale mais aussi des affiches dans l’auditorium ainsi qu’une exposition d’affiches dans mon domaine de travail « Développement des énergies renouvelables et procédures d’application des outils d’évaluation des impacts environnementaux et sociaux : Leçons du Kenya ». Pour cette conférence, la planification, l’organisation et le financement ont été possibles grâce à une prise en charge par le Waterloo Institute for Sustainable Energy (WISE), Université de Waterloo, Canada. Toutes les dépenses, y compris les frais d’inscription à la conférence, les billets d’avion, l’hôtel et l’hébergement pour la première conférence furent entièrement pris en charge par mon mentor du programme ISNAD-MRP, le Prof. Dr Jathin Nathwani du WISE dans le cadre du « Affordable Energy for Humanity (AE4H) Global Change Initiative Programme ». L’obtention du visa pour l’espace Schengen pour entrer en Espagne fut facilitée par les lettres de soutien des responsables d’ISNAD-Africa, de l’Université d’Egerton (mon université) et du WISE.

Les étapes importantes de ma première participation à une conférence furent la communication des résultats de mes recherches à un public international, la publication et la diffusion des résultats de mes recherches, la collaboration et le travail en réseau à une échelle internationale. Bien que la communication et la publication des résultats de mes recherches soient indispensables dans le cadre de mon doctorat, le point culminant de ma participation à cette conférence et de la publication de mes travaux de recherche fut mon admission au prestigieux programme AE4H Global Change Initiative, une collaboration internationale entre les scientifiques les plus reconnus, les développeurs et spécialistes en matière d’accès universel à l’énergie. C’est grâce à la participation à cette conférence qui je suis à présent un membre participant du secteur IV d’AE4H : Dimensions environnementales et humaines de la transition énergétique. Cette conférence a depuis créé d’autres opportunités pour la communication au niveau international des résultats de mes recherches à un public global, et ce grâce au programme MRP d’ISNAD-Africa qui m’a permis de vivre cette expérience.

LA « HUITIÈME CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR L’ÉNERGIE ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE » A EU LIEU À COIMBRA, PORTUGAL

Le programme ISNAD-Afrique MRP a continué de d’assurer que les mentors qu’il recrute comprennent les objectifs du programme. MRP a également réussi à diffuser les résultats des recherches à une audience globale. J’ai pris connaissance de la « huitième conférence internationale sur l’énergie et le développement durable » qui a eu lieu à Coimbra Portugal grâce à une communication email régulière de la part de ISNAD-Afrique MRP sur les opportunités disponibles pour les participants du programme ; les opportunités sont également listées sur leur site internet. Cette conférence a été organisée par l’Institut Wessex, Royaume-Uni et l’Université Itecons de Coimbra, Portugal. J’ai communiqué avec les organisateurs de la conférence en tant que membre assidu du programme MRP, écrit un résumé de mon article scientifique et je l’ai envoyé pour révision à la communauté de la conférence. Une fois le résumé revu et approuvé, j’ai entrepris l’écriture d’un article complet afin d’essayer de le faire publier dans le document compte-rendu de la conférence. Cette conférence internationale énergie et développement durable touche à de nombreux sujets, y compris les politiques énergétiques, les ressources d’énergies renouvelables, la production d’énergie durable, la gestion des risques environnementaux, les bâtiments pensés pour le développement durable, le stockage et la distribution de l’énergie, la gestion de l’énergie, biomasse et biocarburants, la récupération d’énergie depuis les déchets, la transformation du pétrole et du gaz, la gestion et capture du CO2, les oléoducs, l’efficacité énergétique, la production d’énergie durable depuis les hydrocarbures… Mon article pour cette conférence portait sur « La participation du public dans l’étude de l’impact sur l’environnement (Environmental Impact Assessment – EIA) et la contribution significative du public dans la gestion des risques environnementaux : la perspective de professionnels en EIA et d’autres partis concernés dans le domaine de l’énergie renouvelable au Kenya ». Je remercie mon mentor d’ISNAD-Afrique MRP, Dr Jathin Nathwani, qui, malgré son agenda chargé, a pris le temps de revoir mon article au même moment que mes supérieurs de l’université.

Après que mon article aie fini le long processus de révision par mes pairs et aie finalement été accepté pour présentation et publication, il ne me restait presque plus de temps pour rechercher un financement pour assister à la conférence, qui n’était que deux semaines plus tard. Je remercie mon employeur qui a accepté de sponsoriser ma participation à la conférence dans des délais aussi courts. Mon employeur – Sigtuna Consultancy – a financé entièrement ma participation (frais d’entrée à la conférence, assurance voyage internationale, tickets d’avion, transportation locale au Kenya et au Portugal, hôtel et dépenses journalières), mais c’est grâce à l’Université Egerton, WISE et ISNAD-Afrique et leurs indispensables lettres de soutien que j’ai pu recevoir sans problème mon visa Schengen pour pouvoir entrer au Portugal en un temps record de trois jours ! Mon voyage cette fois-ci était excitant et plein d’aventures, le plus excitant étant la transition harmonieuse entre les airs, le métro, le train express et la route, du Kenya jusqu’au bout du chemin à Coimbra Portugal ! C’était aussi la première fois que je prenais le métro ! La conférence avait lieu à ITeCons – Institute for Research and Technological Development in Construction, Energy, Environment and Sustainability, Coimbra, Portugal à l’Université de Coimbra – du 3 au 5 juillet 2019. Mon article a non seulement été présenté à une audience globale d’éminents intellectuels, scientifiques, chercheurs et professionnels de l’industrie mais également publié dans le journal WIT Transactions on Ecology and the Environment, Volume 237, WIT Press, 2019, ISSN 1743-3541. De plus, j’ai reçu une invitation à publier gratuitement un autre article pour le journal International Journal of Energy Production and Management comme récompense pour ma contribution à la conférence. Je suis actuellement en train d’écrire cet article.

MOMENTS CLÉS DE MA SECONDE EXPÉRIENCE À UNE CONFÉRENCE INTERNATIONALE :

Pour plus d’informations, voir https://www.wessex.ac.uk/conferences/2019/energy-and-sustainability-2019 (lien en anglais)

Un grand merci à ISNAD-Afrique pour cette opportunité incroyable


A propos de l’auteur

Philip Manyi Omenge est un candidat au doctorat à l’Université Egerton, Njoro Kenya, poursuivant un programme de doctorat en ressources naturelles et paix. Sa recherche doctorale se concentre sur l’application des procédures d’évaluation d’impact environnemental et social (EIES) pour les projets d’énergie renouvelable au Kenya. Plus précisément, la recherche évalue l’efficacité de l’outil d’évaluation de l’impact environnemental et social dans l’identification et la prévention des conflits potentiels pour les projets d’énergie renouvelable au Kenya. L’objectif de la recherche est d’identifier les domaines d’application de l’outil EIES qui sous-tendent la mauvaise identification et prévention des conflits pour les projets d’énergie renouvelable et de fournir des recommandations aux décideurs politiques et aux praticiens pour remédier aux insuffisances.

M. Omenge est également mentoré du Réseau international d’appui au développement de l’Afrique (ISNAD-Afrique). Il est l’un des mentorés du programme de mentorat pour la recherche (PRM) de la cohorte 2018-2019. Il est encadré par le professeur Jatin Nathwani du Waterloo Institute for Sustainable Energy (WISE), Université de Waterloo, Canada.

M. Omenge possède plus de quatorze ans d’expérience dans les évaluations d’impact. Il est un expert en évaluation et audit des impacts environnementaux enregistré et agréé par la National Environment Management Authority (NEMA) Kenya, un membre principal de l’Institut environnemental du Kenya (EIK) et un consultant principal chez Sigtuna Consultancy au Kenya.

M. Omenge a géré divers projets d’évaluation d’impact, y compris le plus grand système solaire industriel d’Afrique de l’Est installé à Krystalline Salt Limited, Gongoni Kenya. Le projet est le premier du genre au Kenya et en Afrique de l’Est.M. Omenge est titulaire d’un Master of Science Degree with Specialization in Rural Development Studies de l’Université suédoise des sciences agricoles (SLU) Uppsala, Suède et d’un Bachelor of Science Degree in Gestion des ressources naturelles de l’Université Egerton, Njoro Kenya.

M. Omenge est titulaire d’une maîtrise ès sciences avec spécialisation en études du développement rural de l’Université suédoise des sciences agricoles (SLU) Uppsala, Suède et d’un baccalauréat ès sciences en gestion des ressources naturelles de l’Université Egerton, Njoro Kenya.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.